PROGRAMMES & COACHING EBOOK BLOG ESPACE MEMBRE ESPACE DÉCOUVERTE ME CONNECTER

S'ancrer dans le présent grâce à la philosophie Slow Life

Lever le pied pour préserver sa jauge d’énergie, s’ancrer dans le présent pour arrêter le temps, ou encore définir son rythme idéal pour cultiver l’harmonie et l’équilibre jour après jour : qui n’en a jamais rêvé ?! La bonne nouvelle, c’est que c’est tout l’enjeu de la Slow Life, qui prône le charme de la lenteur mais PAS au détriment de la productivité. Ce mode de vie est une invitation à vous ressourcer et à faire corps avec l’instant présent, afin de gagner en efficacité et en sérénité. Découvrez la philosophie de vie Slow Life, les vertus qu'elle a à vous offrir, et des pistes concrètes pour initier le premier pas. Prêtes à ralentir le rythme ? C’est partiiii !

 

Apprendre à s’ancrer dans le présent en questionnant son rythme

Lancée en 1986 par l'Italien Carlo Petrini, en réaction à l'ouverture d'un fast-food, la Slow Life est une philosophie de vie simple et heureuse, qui, par définition, s’oppose au Fast Living (signifiant littéralement “vie rapide”). Aujourd’hui, notre mode de vie s’inscrit généralement dans une logique de quantité (vie à mille à l’heure quand tu nous tiens !), pendant que la Slow Life encourage à cultiver la qualité :

  • Être attentif à son propre rythme, et reprendre possession de la distribution de son temps.
  • S’ancrer dans le temps et dans l’espace, pour tirer profit des vertus de la pleine conscience.
  • Recréer du lien humain, fondamental pour développer des moments de partage authentiques.

Sur le papier, ça donne envie, mais... comment le transposer dans la réalité ? Pour vous accompagner dans votre réflexion, j'ai repris les grandes lignes du LIVE sur la Slow Life, animé par Charlène sur le CLUB BY ALEXIA. Alors avant d'aller plus loin, j'aimerais souligner que, si le terme “Slow” s’apparente à de la lenteur, voire à de la paresse, il n’en est rien, bien au contraire ! Comme je viens de le préciser, il s'agit d'un art de vivre à part entière, adopté suite à une décision consciente de faire évoluer sa façon de fonctionner, en allant ré-interroger ses habitudes et ses propres modes de fonctionnement. Cela signifie qu’en adoptant ce rythme de vie, vous défendez VOTRE temps et VOTRE énergie, au même titre que VOTRE manière de fonctionner. 

Le mouvement Slow Life s'apparente donc à une “discipline”, permettant de s’ancrer dans le présent et dans une appréciation des choses plus lentes. C'est d'ailleurs ce que Charlène précise tout au long de son intervention : “Adopter la philosophie de vie Slow Life m’a permis de gagner en productivité tout en améliorant ma qualité de vie et mon bien-être". 

En fait, ce concept repose sur un principe assez simple : plus vous obéissez à votre propre rythme, plus vous préservez votre mental et décuplez votre niveau d’énergie, et plus vous êtes en mesure de la placer au service de ce qui compte réellement pour vous. D'autant plus qu'il est essentiel de prendre soin de soi pour être en capacité de donner aux personnes qui nous entourent (sans avoir l’impression de le faire au détriment de notre propre réservoir d'énergie).

Dernière précision avant de rentrer dans le vif du sujet : l'objectif de cet article n’est pas de vous aider à réduire votre charge de travail, mais bien votre charge mentale, afin de gagner en efficacité. C'est bien pour cette raison-là que Charlène s’y est initiée. Il y a quelques années, elle se retrouve avec 2 activités à gérer en simultané. Elle se sent dépassée et écrasée par les émotions négatives : la cocotte minute finit par exploser. Charlène décide alors de reprendre le contrôle sur son quotidien et, comme un clin d’œil du destin, sa route croise celle du mouvement Slow Life, dans lequel elle a tout de suite reconnu ses propres valeurs. Comment a-t-elle réussi à l'intégrer à sa routine sans bouleverser toutes ses habitudes ? C'est ce que je vais vous expliquer tout de suite 👇🏼

 

Par quel bout prendre le concept de vie de la Slow Life ?

“Et si la Slow Life, ça ne fonctionnait pas sur moi ?” 
Si c'est la réflexion qui vous trotte en tête, je vous rassure, elle est tout à fait saine. Initier un changement n'est pas toujours confortable au début, je pense que c'est d'ailleurs la preuve que la transformation opère réellement. Charlène, elle, a pris le pari de l’apprentissage : elle s'est réservé une semaine pour essayer, "quitte à ce que la semaine suivante soit plus dense (...), et j’ai prévenu mon entourage professionnel et personnel, pour être soutenue et respectée dans mon choix.”

Spoiler : ça a fonctionné ! Je vous invite à découvrir les deux axes principaux qui symbolisent le mouvement Slow Life, et qui ont aidé Charlène à se lancer sur la voie de la Slow Life. Ce sont des pistes de réflexion, alors je vous invite à piocher dans celles qui vous parlent, et à laisser de côté celles qui vous inspirent moins 🤗

La (re)connexion à soi pour cultiver une meilleure connaissance de soi

Pour vous reconnecter à vos désirs profonds, je vous recommande de commencer par renforcer la confiance que vous vous portez. Nourrissez un dialogue bienveillant envers vous-même, valorisez-vous, et osez prendre votre place. Charlène conseille notamment de vous parler à voix haute : le message sera mieux reçu par votre cerveau !

Gardez également en tête que c’est en cultivant la bienveillance vis-à-vis de vous-même, que vous approfondirez vos relations avec les personnes qui vous entourent. Vous accorder de l'intérêt vous rendra plus disponible, et plus disposée à entrer en connexion avec elles. C'est pour cela que je vous invite à cultiver votre capacité à prioriser, et à vous ouvrir à ce qui vous épanouit et qui se révèle essentiel à vos yeux.

Comment ? En réveillant votre âme d’enfant pour apprendre à appréhender la vie par un angle positif ! Faites preuve d’enthousiasme, cultivez la positive attitude, et savourez les plaisirs simples à votre portée. Voici quelques idées : esquissez quelques pas de danse sur le tubé préféré de votre adolescence, concoctez un gâteau à la forme originale, dessinez, commencez un puzzle, ou réalisez un album réunissant vos photos préférées… en bref, essayez de remettre les choses simples à une place importante.

Le temps est votre meilleur allié

Pour s’ancrer dans le présent, rien de mieux que de protéger une de vos ressources les plus précieuses : votre temps. C'est pour cette raison-là que je vous invite à reprendre le contrôle sur la façon dont vous distribuez votre énergie :

  • Creusez-vous les méninges pour alléger votre planning, en définissant une organisation logique et une hiérarchisation cohérente.
  • Profitez de cet exercice pour repérer les tâches énergivores, qu’elles proviennent de l’intérieur (lorsque vous procrastinez par peur, et que vous dépensez une énergie dingue à stresser, par exemple), ou de l’extérieur (quand les réseaux sociaux et la pluie de notifications viennent vous déconcentrer).
  • Charlène propose aussi de privilégier les monotâches : chaque chose en son temps. Consacrez-vous à 100% à ce que vous faites en cultivant la pleine conscience : vous vous sentirez moins dans le brouillard, et gagnerez en productivité. Et protéger son temps, c’est aussi être capable d’alterner son rythme, car il est humainement impossible d’être à plein régime tout au long de la journée...

 

 

Des clés pour adopter la Slow Life concrètement

Vous avez envie de passer le cap, mais… mettre la Slow Life en place vous semble contraignant. Comment initier ce changement petit à petit ? 

Comme souvent, je vous invite à avancer progressivement, en vous inspirant de la méthode des petits pas. Comme je l'ai expliqué dans le paragraphe précédent, j'estime que la clé de la réussite réside aussi (et surtout) dans la connaissance de vous. C'est en prêtant attention à vos préférences et en apprenant à repérer vos émotions désagréables que vous réussirez à faire corps avec ce dont vous avez réellement besoin.

Je vous propose également de (ré)interroger le poids des injonctions que l’on s’impose bien trop souvent… certaines croyances limitantes ont tendance à s’ériger en barrières, apprenez à accueillir votre vulnérabilité, car domptée, elle se transforme en force puissante.

Une fois que tous ces voyants sont au vert : ACTION ! Voici quelques pistes parlantes et accessibles :

1) Lâchez prise physiquement

En voilà un conseil au cœur de mon approche holistique : apprendre à dompter sa respiration pour en faire une amie 💪🏼

Lorsque que vous sentez que votre énergie vous échappe, je vous invite à pratiquer la respiration abdominale comme en yoga. Inspirez en gonflant le ventre et expirez par le ventre, en prenant soin de solliciter votre thorax au minimum, et répétez le cycle 5 fois d’affilée. La respiration thoracique apprise dans mon programme abdominaux périnée est aussi une option tout comme la cohérence cardiaque, ou une séance express de méditation, sont d'autres alternatives efficaces pour vous recentrer sur vous, et reposer à la fois votre esprit et votre corps.

2) (Re)Apprenez à faire une seule chose à la fois

Et ça, c'est un sacré défi ! Avaler son repas en jouant à Candy Crush, ou avancer sur un dossier avec la télé allumée en fond ? Non merci... essayez plutôt de vous consacrer à l’instant présent en pleine conscience pour gagner en concentration : 

  • Coupez les notifications de votre téléphone pour éviter d'être polluée à tout moment de la journée.
  • Automatisez certaines tâches chronophages, ou déléguez-les, pour vous concentrer sur ce que vous maîtrisez le mieux.
  • Revoyez votre façon de dresser votre to-do list en évitant de les surcharger (et d'encombrer votre esprit). Privilégiez des listes courtes, quitte à en enchaîner plusieurs dans la journée. Sans oublier de vous féliciter dès qu'une tâche est terminée. 🎉 

3) Chouchoutez votre allure de croisière

Une fois que vous avez appris à décrypter vos limites, tâchez de les communiquer à vos proches pour qu'ils les comprennent. Cultivez par exemple votre capacité à dire “non” : demandez à la personne qui vous sollicite d’attendre 5 petites minutes, même si vous n’en avez pas besoin à l’instant T : cela vous apprendra à muscler vos capacités assertives.

4) Aidez les autres à décrypter votre langage

Par extension, redéfinissez votre vision des choses, en commençant par la définition du mot “urgence”. Bien souvent, les tâches imprévues nous sont imposées par les personnes qui nous entourent (enfants, collègues, prestataires...). Pour être en mesure de poser vos limites, demandez-vous quel est le vrai niveau d’urgence selon vous. Cela vous aidera à prendre du recul et à ramener la situation dans la réalité, sans laisser le stress des autres vous contaminer.

5) Accordez-vous des “bulles de lenteur”

Je vous recommande de faire apparaître des créneaux rien qu’à vous sur votre agenda, et de vous y tenir, comme vous le feriez pour un rendez-vous professionnel ou médical. Profitez-en pour méditer, lire, réfléchir, marcher une centaine de mètres... Vous pouvez commencer par une pause de 5 minutes dans la journée, et en ajouter de nouvelles au fil des semaines. Comme le précise Charlène, “l’idée, c’est de s’aménager du temps, de se l’accorder et surtout de le défendre”. Accordez-vous le SAS de déconnexion que vous souhaitez, quand vous jugez qu'il est nécessaire et n'attendez pas qu'il soit trop tard pour vous préserver.

 

Vous l’aurez compris : s’ancrer dans le présent grâce au mode de vie Slow Life, c’est possible, et c’est même tout à fait recommandé. Si vous souhaitez aller plus loin sur ce sujet, je vous invite à rejoindre le CLUB. Vous pourrez y visionner le LIVE intégral de Charlène, profiter du Challenge Slow Life qui a lieu ce mois-ci sous forme de calendrier de l'avent et avoir accès à toutes les ressources bien-être complémentaires (santé féminine, conseils holistiques, méditation, auto massage…).

Close

Abonne-toi à ma Newsletter !

Tu recevras mes conseils, mes publications et l'accès à mes programmes en avant première...